vendredi 5 septembre 2014

prière pour le pingouin...


      Père Hollande,
qui est odieux, 
 que ton nom soit oublié, 
que ton quinquennat s'achève , 
 que ta volonté cesse en France comme ailleurs, 
 épargne nous aujourd'hui ta connerie quotidienne, 
 pardonne nous notre méfiance comme nous pardonnons à ceux qui t'ont élu et  ne nous soumets pas à la tentation de te virer 
 mais délivre nous de ta présence 
 car c'est à toi qu’appartient la médiocrité, l'incompétence et le déshonneur
  pour les années écoulées et à venir

 Amen !

jeudi 21 août 2014

Hebdo de l'Ardèche

L'Hebdo de l'Ardèche recherche un ou une correspondante locale pour couvrir la commune de Saint-Agrève. Si vous êtes intéressés par la vie locale, la rencontre avec les gens, que vous aimez écrire et que vous appréciez la photographie n'hésitez pas à contacter Nicolas Lemonnier, le journaliste référent, au 06 84 29 14 15 ou par mail : n.lemonnier@hebdo-ardeche.com

vendredi 27 juin 2014

Gravillonnage.

J'ai constaté avec bonheur que des ouvriers communaux s'appliquaient à balayer les routes de notre village pour faciliter et éviter des accidents aux cyclistes de la récentes course du Dauphiné.

C'est très bien, mais il me semblerait juste de penser aux cyclistes anonymes de notre village et d'ailleurs; ainsi qu'aux motards nombreux en cette saison et d'appliquer le même traitement à la rue Jacques Dondoux et aux autres.....

Merci de penser à nous, messieurs.
Anonyme.

jeudi 29 mai 2014

PAUVRE SEQUOIA

C'est un crime, je suis écœuré, c'est un massacre.
Je ne comprend pas la décision de la municipalité, d'avoir fait abattre un arbre, un séquoia géant qui était planté entre la crèche et la maternelle.
Le séquoiadendron  giganteum avait été planté sous l'égide du maire et notaire de St-Agrève  Monsieur CHAUDIER  vers l'année 1935.


  

jeudi 1 mai 2014

Quels sont les projets de la nouvelle municipalité ?

Les dernières actualités avec Alstom montrent que le débat n'est pas de savoir si notre maire que nous avons élu et ses adjoints sont nés à St Agrève ou pas mais de comprendre pourquoi les ultimes grandes firmes françaises ne le seront bientôt plus du fait de l'évolution de leur actionnariat et de la localisation de leurs centres de décisions, pourquoi nous perdons au niveau local et national des talents, des industries, des commerces, des artisans et avec elles notre capacité d'exporter et d'innover. Confronté à l'impitoyable concurrence des autres nations, la France et St Agrève en particulier doit accepter cette concurrence et jouer à fond ses atouts : la démographie, la place des femmes, les infrastructures, l'environnement protégé,les talents innombrables, l'agriculture de haut niveau, la qualité de vie, le français parlé par 220 millions de personnes. Quels sont les projets de la nouvelle municipalité St Agrèvoise pour promouvoir St Agrève, préparer St Agrève à la révolution post-industrielle qui remet en cause la société de consommation, accueillir des intellectuels, des industriels, des sportifs. Après les élections, la classe politique doit travailler sur tous ces sujets.

vendredi 4 avril 2014

Notre Maire et ses adjoints...

A la lecture des noms de notre Maire et de ses adjoints, on ne peut que constater l'actualité de l'expression " Nul n'est prophète en son pays ".
Il faut remonter jusqu'à Edouard Mandon pour trouver un Maire Saint-Agrèvois !

Où va notre monde ?

Pour ceux qui veulent comprendre le changement, où en est le monde, où il va etc. Que ce soit au niveau de l'économie, du travail, des croyances, etc..., bref, toutes les mutations qu'on est en train de vivre.
C'est maintenant et vraiment passionnant !!
Cliquez ici pour voir la 1ère partie.
Cliquez ici pour voir la 2ème partie.

mardi 25 mars 2014

Election de Maurice Weiss.

Félicitations du succès de la liste menée par M. Weiss.
Toutefois, je constate que c'est le plus mauvais résultat de la gauche à St Agrève de l'ère électorale moderne. Cette équipe paie-t-elle le mécontentement national ? Ou est ce dû à la liste d'opposition ?
Bonne chance et redonnez un peu d'ambiance à notre village si morose.

Paule

samedi 1 mars 2014

Saint-Agrève. Liste présentée par Maurice Weiss.

MAURICE WEISS
MICHEL VILLEMAGNE
BRIGITE MOREL
LAURENT BOUIX
JEANINE BESSET
JEAN GAUTHIER-LAFAYE
BRIGITTE ARSAC
ERIC CHANTRE
NADEGE VAREILLE
CHRISTOPHE GAUTHIER
PATRICK MARCAILLOU
LAURA SOUBEYRAND
CECILE VINDRIEUX
BLANDINE CROZE
THIERRY CHANTRE
CAROLINE DUFAUD
CARINE PONTON
YOANN GUILHOT
CELINE BERTRAND
TONY CROZE
EVELINE VALLA
FABIEN FALCHERO
CHRISTIAN PEUTOT

dimanche 12 janvier 2014

Débat à propos des municipales.

c'est une bonne initiative de débattre sur le blog des élections municipales, mais comment faire pour ne pas tomber sur des pages vides? Cela fait bien longtemps que le blog ne prend pas nos messages.
Cabanes.

samedi 4 janvier 2014

Elections municipales;

Pourrions nous faire un post "élections municipales" afin de savoir quelles idées d'amélioration certaines personnes pourraient soumettre, ainsi que les éventuelles candidats pressentis ?

dimanche 1 décembre 2013

L'Hôpital de Moze. Point de vue d'un médecin de Lamastre.

Suivre le lien pour lire cet article.

Bilan.

Dans quelques mois auront lieu les élections municipales, il me semble temps de dresser le bilan de l'équipe en place :
A son actif : le gymnase, lorsque toutes les malfaçons seront corrigées.
A son passif : les poubelles, des dizaines de réunions, des questionnaires, des charges, une démission et toujours rien.

Commentaire anonyme sur "Déneigement' publié par Jeanne.

dimanche 24 novembre 2013

Déneigement.

Il se passe quoi dans les rues de Saint-Agrève ???

Personne ne dit rien???

Qui gère le déneigement ???

Une honte...

Anonyme publié par Jeanne.

mercredi 20 novembre 2013

Commentaire sur l'article "L'école"

Anonyme a ajouté un nouveau commentaire sur votre article "L'école." :

Voila bien longtemps que ce thème a été commenté et je n'avais pas été sur le blog depuis plus d'un an.... j'ai cru comprendre que l'état donnera 150 euros par enfant

j'aime lire la diversité des opinions mais je suis toujours surprise que l'école privée soit encore remise en cause. Il est pourtant certain que les parents d'élèves d'une école privée payent aussi leurs impôts pour l'éducation nationale (1er budget de l'état) et doivent repayer pour que leurs enfants aillent dans une école privée s'ils le désirent, car les moyens de fonctionnement de ces écoles ne sont pas assumés par l'état : chauffage des locaux, aide maternelle, edf, internet, téléphone...et sorties scolaires. Chaque enfants a une dotation. Chacun de nous qui payons nos impôts cotise donc pour l'Education Nationale pour tous les enfants... Ne soyez pas craintif ; l'école privée ne vous prend rien, elle reçoit pas plus que ce que reçoit chaque enfant scolarisé en France.
Si on prend en compte les subventions des mairies, le sou des écoles... là, l'école privée reçoit moins.... donc soyez content ceux qui n'aime pas l'école privée....elle ne prend rien qui ne revienne de droit à chaque enfant, sinon moins !
Personnellement je met par trimestre dans l'école privée ce que je mettrais par trimestre si je jouait au loto. C'est personnel je fais ce choix de dépense

Après il y a d'autres questions qui se posent : anonyme du 19 mars : pourquoi êtes vous pour un modèle unique de l'éducation en France ?

Etes vous satisfaits des résultats de l'Education Nationale sur le plan international ?

On peut se souvenir que les méthodes d'apprentissage telle que Montessori, Freinet , Hattemer ou d'autres ont fait leurs preuves et ont toujours été le fruit d'initiatives privées.
Je pense même que avant l'école publique les premières initiatives de diffusion du savoir ont été privées et associatives (Sorbonne) et même .....religieuse mais peut être cela qui fâche ?

Si vous êtes contre l'école ou l'enseignement privée j'aimerais connaître les raisons de votre conviction. Si cela vous intéresse, moi, c'est un débat qui m’intéresse....

vendredi 1 novembre 2013

ARDÉCHOISE. Le secrétaire claque la porte de l’Ardéchoise.

Il faisait partie de la “bande des quatre”, surnom donné à ceux qui ont mis sur roues la célèbre Ardéchoise. François Caussèque, secrétaire de l’association, vient pourtant de démissionner, après 20 ans passés au service de cette grande course populaire. Après les départs, au fil des ans et pour diverses raisons, de Jean-René Sarles et Pierre Jouvencel, c’est donc un troisième membre fondateur qui quitte l’aventure, laissant le guidon à Gérard Mistler. Bon gré mal gré.
« Ce qui m’a amené à démissionner, c’est un conflit ouvert avec le président (Gérard Mistler, NDLR), sur le fonctionnement même de l’Ardéchoise », explique François Caussèque. Il poursuit : « Les décisions sont prises de manière unilatérale par le président seul. Nous ne votons que des choses qui ont déjà été décidées par lui. »
“L’attribution d’indemnités déstabilise le bénévolat”
L’ancien secrétaire déplore ainsi un manque de dialogue et de concertation, notamment au sujet de l’Ardéchoise permanente. « J’aurais aimé qu’on discute davantage avant de créer une association en parallèle à celle de l’Ardéchoise, pour gérer l’Ardéchoise permanente. Je pense que tout cela a été fait de manière trop rapide », explique-t-il.
Par ailleurs, François Caussèque estime être « de moins en moins en accord » avec l’attribution d’indemnités à certains dirigeants. « Le président touche 20 000 €, le directeur 30 000 €. Les parrains aussi touchent une indemnité. Ça déstabilise le bénévolat et d’autres membres du bureau, qui s’investissent tout autant », poursuit-il. Et d’ajouter : « J’étais un peu le graphiste de l’Ardéchoise. Pendant 20 ans, j’ai dessiné les maillots, les logos de l’Ardéchoise, de manière bénévole. Depuis deux ans, j’ai décidé, au vu de ce que pouvaient toucher d’autres membres, de demander des droits d’auteur, mais je regrette profondément ce temps où tout était bénévole, où l’aspect “associatif” comptait ».
Malgré les différends, François Caussèque souhaite que l’Ardéchoise « perdure et retrouve ses valeurs d’antan ». En attendant, il poursuit sa route, en roue libre.
Un nouveau secrétaire devrait être élu en novembre , lors de l’assemblée générale de l’Ardéchoise, à Annonay.

Source : le Dauphiné.

jeudi 24 octobre 2013

Municipales.

Alors on s'endort à Saint-Agrève ?.

Même pas un petit post sur les futures élections...

Ça se prépare..., nos élus commencent la campagne de communication.

Qu en pensez vous ?

Anonyme publié par Jeanne.

dimanche 22 septembre 2013

Saint-Agrève et tous ses vieux réacs...

Ahhh Saint-Agrève et tous ses vieux réacs, racistes, jaloux, qu'est ce qu'on est bien à Paris...

Ca me donne envie d'écouter les SEXY SUSHIS// qui résument si bien les petits tout petits français


Et lire les paroles ...

J'aime que tout soit bien rangé,
J'aime que ma famille m'obéisse,
J'aime la chasse, et mes copains bourrés,
J'aime surtout la représentation du Christ,

J'aime bien que les femmes n'avortent pas,
J'aime bien la télévision,
J'aime bien l'idée du partage,
J'aime cependant ne pas donner mon pognon.

Euh, euh, euh, euh, euh
Euh, euh, euh, euh,

J'aime mon pays, comment peux-tu en douter ?
J'aime aussi le Seigneur, car il pardonnera mes pêchés (x4)

AH, AH, AH, AH, AH, AH, AH, AH, AH, AH, OH

J'aime que les PD soient punis,
J'aime que les pauvres soient isolés,
J'aime que les handicapés s'ennuient,
J'aime que ma voiture soit bien garée,

J'aime les valeurs,
J'aime les principes,
J'aime l'armée,
J'aime les hypermarchés,
J'aime en secret tripoter mon fils,
J'aime aller à Norauto et aux prostituées.

Euh, euh, euh, euh, euh, euh, euh, ah, oh,

J'aime mon pays, comment peux-tu en douter ?
J'aime aussi le Seigneur car il pardonnera mes pêchés

lundi 17 juin 2013

Vivons-nous au dessus de nos moyens ?

Pas moins de trois "médiateurs" pour assister les demandeurs d'asile. Y en a marre, il faut arrêter de gaspiller le peu d'argent qu'il nous reste. Qu'on ne me réponde pas que ce n'est pas St-Agrève qui paie mais le département car le département c'est nous, la région c'est nous, l'état c'est nous.
Qu'on accueille ces pauvres gens, c'est bien, on leur donne un toit, c'est bien, mais étions nous obligés de leur fournir trois médiateurs qui ne parlent même pas une des six langues majeures de l'Angola : le kikongo, le kimbundu, le tchokwé, l'oumboundou, le mbunda (en) et le kuanyama ou oshikwanyama (cf Wiki).
La municipalité risque de vexer les quelques familles locales qui galèrent. Certes elles ont un animateur éoliennes, un animateur astromobile, un chargé d'entretien de la digue du lac de Devesset, des chargés de mission Tourisme mais n'ont pas de médiateur !
Stop arrêtons de péter plus haut que notre Q !

HAYNE Hervé